dimanche 15 mars, 08:56, Sainte Louise
Mission survie chez les termites !

Help ! On est sans nouvelle des scientifiques partis explorer la termitière ! Votre mission, si vous l’acceptez, est d’aller les sauver. Plongeon dans les entrailles sombres de ce labyrinthe mystérieux, peuplé de ces insectes aveugles aux pinces voraces…

«Termitia» est un jeu vidéo d’action qui sera présenté pour la première fois au public lors de laToulouse Game Show. Une véritable aventure, mais basée sur les plus récentes découvertes scientifiques sur ces délicieuses petites bêtes. Et le résultat d’une étroite coopération entre une association, des scientifiques, et des développeurs…

jeu vidéo

 

L’association, c’est Science Animation, qui depuis belle lurette s’occupe de vulgariser la science à travers d’innombrables initiatives.

Les scientifiques, ce sont ceux du centre de recherche sur la cognition animale (CRCA) : une équipe de scientifiques de l’Université Paul-Sabatier, qui autour de Guy Théraulaz, parcourt le monde pour percer les secrets des fourmilières ou des termitières.

Enfin, les développeurs sont la société iTolosa, des Mozart du virtuel et de la 3 D.

«Au départ, explique Malvina Arthaud, responsable du Pôle numérique de Sciences-Animation, nous avions présenté la modélisation 3D d’une termitière. Mais sans explication, cela ne passionnait pas le public. Alors, nous avons que l’idée d’un jeu vidéo, ayant pour cadre une termitière. Nous nous sommes retrouvés à trois partenaires autour de la table : iTolosa, le CRCA, et Science animation. Et nous avons travaillé tous ensemble sur ce projet. Et le résultat est là, avec cette architecture précise et complexe de la termitière… Nous voulions que les joueur-s-euses- y passent du temps !»

Là, science oblige, pas question de dégommer les termites comme de vulgaires zombies : pour les embrouiller, on les enduit de phéromones pour leur faire croire qu’ils ont affaire à des congénères. Oui, mais si les munitions en phéromones baissent, il faut faire preuve d’imagination, car les termites n’aiment pas les intrus et sont pince-sans-rire. Bref, un jeu qui va épater la galerie.